CS3D

Fondée en 1946, la Chambre Syndicale 3D réunit les acteurs les plus importants de la branche des entreprises de l’hygiène antiparasitaire (lutte contre les parasites et les nuisibles).

Elle fédère aussi les entreprises artisanales auxquelles elle apporte des services de qualité à travers un règlement intérieur et des statuts adaptés, un personnel permanent et compétent, la disponibilité bénévole d’un grand nombre d’adhérents.

La Chambre Syndicale 3D s’est fixée plusieurs objectifs qui s’inscrivent dans une démarche sécuritaire des entreprises 3D pour la protection des biens, des personnes et de l’environnement :

  • Informer sur l’actualité et les questions d’ordre technique, économique, social et juridique : informations écrites (courrier électronique ou envoi postal), manifestations, réunions nationales, sessions d’information et/ou formation à Paris ou en région ;
  • Promouvoir, valoriser et défendre la profession dans le cadre de salons professionnels, de congrès et réunions techniques ainsi qu’auprès des médias ;
  • Participer à la professionnalisation  et à l’évolution de nos métiers au plan Français et Européen notamment dans le cadre de la Directive Européenne sur les Biocides, la loi Grenelle 2, la réforme de l’agrément des entreprises, la norme NF U 435 00 sur les bonnes pratiques de la lutte antiparasitaire ;
  • Contribuer au développement de méthodes de lutte toujours plus performantes et plus  respectueuses de l’environnement pour mieux préserver la santé de l’homme, ses ressources alimentaires, ses richesses économiques et son environnement.
  • Représenter les adhérents auprès des administrations (le MEDDTL, le Ministère de l’Agriculture, le Ministère de la santé, le Ministère du Travail, des relations sociales et de la solidarité) et des organisations professionnelles (la CGPME, le MEDEF, les Chambres consulaires, le FCBA…) ;
  • Gérer l’évolution de la Convention collective nationale 3D (N° 3260) dont la Chambre Syndicale 3D est signataire et, à ce titre négocier avec les organisations syndicales concernées ;
  • Gérer et défendre les intérêts français au plan européen au sein de la Confédération Européenne des Pesticides Appliqués (CEPA), et en participant activement au développement d’un standard européen de l’hygiène antiparasitaire dans le cadre du CEN ( Comité Européen de Normalisation)